Infos - Pour en savoir plus

L'importance de la caractérisation des variétés dans le développement d’un jus de myrtille.

par

Auteurs

Ada Brambilla *, Roberto Lo Scalzo , Gianni Bertolo and Danila Torreggiani
Agricultural Research Council (CRA), Research Unit for Processing and Agrofood Industry (IAA), via G. Venezian 26, 20133 Milano, Italy



L’obtention d’un jus de myrtille en corymbe de bonne qualité passe par la caractérisation des variétés en prenant en compte les variables de composition biochimique de ces dernières en ayant soin de les préserver pendant tout le cycle de transformation. Dans ce travail initié par une équipe Italienne, cinq cultivars de myrtilles en corymbe cultivés dans les mêmes conditions de culture ont été transformés individuellement en jus après avoir subi préalablement un blanchiment. La teneur des composés phénoliques et l’activité antioxidante ont ainsi été mesurées sur les jus des cinq variétés testées. Un profil chromatographique (HPLC ) a été réalisé pour mettre en évidence les principaux composés phénoliques présents dans chaque cultivar.

15 composées phénoliques mis en évidence

Au total, 15 anthocyanines ; la catéchine, galactoside, glucoside, des dérivé de quercétine 3-rhamnoside (rutoside) ainsi que de l’acide benzoïque et cinnamique ont été identifiés.

La teneur totale et la richesse des anthocyanes, de l’acide chlorogénique et de quercetine dépendait de chaque cultivar et la teneur totale était fortement corrélée à la capacité antioxydante. Le blanchiment des baies ont montré un effet protecteur sélectif des anthocyanes plus labile (instable).

Rutoside

De nombreuses études ont montré que le rutoside était capable de piéger les radicaux libres d’être doté d’une puissante activité anti-oxydante, d’avoir des effets anti-inflammatoires, d’avoir des propriétés anticancéreuses et de réduire la cytotoxicité de la lipoprotéine LDL (le mauvais cholestérol) oxydé.

L’activité anti-oxydante du rutoside est du même ordre de grandeur que celle du quercétol, elle est moindre que celle du myricétol et supérieure à celle du kaempférol : Myricétol > Quercétol, Rutoside > Kaempférol.


Sawa et als.(1999) ont montré que la puissante activité de piégeur de radicaux libres in vitro du rutoside pourrait jouer un rôle dans la protection contre quelques cancers.


Une étude de Koda et als. (2008)a établi que le rutoside avait un effet protecteur contre les déficits de mémoire spatiale induite chez le rat par la perte de cellules pyramidales de la région CA3 de l’hippocampe.


Source : Wikipedia

A noter

A noter que cette étude vient compléter le travail déjà réalisé par le programme de recherche baptisé FORê initié par le département des Vosges en partenariat avec les producteurs de myrtilles (Bluet des Vosges – Bleu Vert Vosges).

Vous pouvez vous procurer des jus de qualité chez les producteurs de l’association Bleu Vert Vosges :

http://www.bluet-balandier.fr/ http://www.bluets-lepredesfruits.com/ http://www.jean-vogel.com/ http://www.lacharmoye.elima.fr/

jus de myrtille bleuet
L'importance de la caractérisation des cultures pour l'obtention d'un jus "santé" est indispensable