Les Myrtilles - Vaccinium corymbosum

Calculer la densité de plantation

Surface utile en m² :

Distance entre les lignes en m :

Distance entre les plants en m :


Résultat : plants

Calculer la densité de plantation

Caractéristiques de l'espèce

Infos analytiques

Score ORAC

Indice ORAC : 4000 +/-1000

Taux de sucre

Taux de sucre : 13 +/-2 brix

Radar gout

Pertinence gustative : 9/10

Poids

Poids pour 50 baies : 96g

Infos techniques

Distance

3-3.5m x 1.2-2m

Hauteur

2m

Sol

Sol : acide et humifère

Sexe

Hermaphrodisme monoïque

Maturation

de Juillet à Septembre

Infos générales

Catalogue

10 variétés au catalogue sur 13 testées

Note

Pertinence : frais, transformation

Utilisation

Déshydratation, nutraceutique, jus...

Myrtille en corymbe fruits

Description générale

Le genre Vaccinium comprend plus de 400 espèces différentes présentes sur tous les continents et sous toutes les latitudes. L'espèce corymbosum (myrtille en corymbe) et angustifolium (Bleuet) sont indéniablement les plus cultivées. La première mesure entre 1,5 m à 2,5 m de haut et la deuxième est couvre sol ne dépassant guère les 20 cm de haut.
Originaire d'Amérique du Nord, ces deux espèces sont particulièrement rustiques et résistantes au froid bien que, certaines variétés de myrtille en corymbe résistent mieux au froid extrème. On distingue souvent plusieurs catégories de myrtille en corymbe : Les "Northern Highbush" pour les variétés qui demandent des longues périodes de froid et les Southern Highbush pour celles moins exigeantes en froid.
On admet que les Northern Highbush demandent au moins 800 à 1000 heures de températures en dessous de 7.2°C et que les Southern Highbush 150 à 500 heures.

Lionel EHRHART
(La reproduction même partielle des textes, images et photographies est interdite sans autorisation expresse de l’auteur. Voir les Mentions Légales)

Exigences pédologiques

Les myrtilles sont naturellement exigeantes sur la nature du sol. Elles demandent toutes des sols particulièrement riches en matière organique et acides. C'est aujourd'hui un facteur limitant dans la diffusion de cette plante. On estime que le pH du sol doit être compris entre 4 à 5.5 pour ne pas compromettre les rendements.
Les Myrtilles poussent dans des terres légères, sablonneuses et riches en matière organique. Elles détestent les sols asphixiants, lourds et argileux. Le système racinaire des myrtilles est superficiel et fin, il exploite généralement uniquement la partie superficiel du sol.

Lionel EHRHART
(La reproduction même partielle des textes, images et photographies est interdite sans autorisation expresse de l’auteur. Voir les Mentions Légales)

Cultiver la Myrtille

Préparation de la parcelle

Culture en sol naturellement acide

Préférez pour l'implantation de myrtille des anciennes parcelles de bois, naturellement acide et humifère. A défaut, les prairies donnent de bon résultat. Veillez à ce que la structure du sol soit légère, filtrante et riche en matière organique.

Tracer sur la parcelle les lignes de plantation de 1m de large et assurez vous que les adventices présentes ne soient pas invasives. Sur les lignes tracées, passez la fraise pour ameublir le sol. En surface, répartir de la tourbe blonde si possible calibrée pour augmenter le taux de matière organique sur la ligne et favoriser le développement des jeunes plants.

Passez une nouvelle fois la fraise sur les lignes ayant été amendées avec la tourbe

Culture en sol alcalin

Deux choix s'offrent à vous : la culture en conteneur (Hors sol) ou en pleine terre en réalisant des amendements.

Pour ces deux techniques, soyez attentif sur la qualité de l'eau d'arrosage. Si elle est trop riche en calcaire il vous faudra la corriger.

La culture en pot

Comme pour beaucoup d'autres cultures de fruits et légumes, la culture en containeur est possible pour la myrtille. Il est conseillé de choisir dans ce cas des pots bas, plus large que haut d'une contenance moyenne de 40-50L. Veillez à ce que les containeurs soient bien troués pour évacuer les excès d'eau. Si la parcelle d'accueil évacue difficilement l'eau vous pouvez mettre au fond du containeur un lit de caillou ou pouzzolane.

Plantez les plants dans un substrat composé de tourbe blonde calibrée 20/40 pour obtenir une bonne porosité. La fertilisation est assurée généralement par l'eau d'arrosage.

Pensez à stabiliser vos pots pour éviter la verse par grand vent.

La culture en tranchée

Avec cette technique il vous faudra réaliser sur la ligne des tranchées de 0.3m sur 1m de large. Vous comblerez le vide par un mélange d'écorce et de sciure de résineux. En surface, avec ce même mélange, vous formerez une butte de 20 cm de haut qui accueillera les jeunes plants de myrtille.

Tous les deux ans pensez à compléter le paillage.

La culture sur couverture organique

Comme la technique précédente, vous répartirez à la surface du sol une importante couche de copeaux et de sciure de résineux à raison de 6000 à 10000 m3/ha. Il faut ici profiter de ressource abondante en copeaux et écorce... Technique Suisse.

Tous les deux ans pensez à compléter le paillage.

Lionel EHRHART
(La reproduction même partielle des textes, images et photographies est interdite sans autorisation expresse de l’auteur. Voir les Mentions Légales)

Le choix du jeune plant

Jeune plant de myrtille : in vitro ?

L'origine du jeune plant de myrtille est importante pour tous ceux qui souhaitent planter une parcelle. On trouve habituellement 2 origines ; les plants issus de multiplication In Vitro, et les plants issus de multiplication traditionnelle (bouture).

In vitro la qualité des plants peut être très aléatoire. Si vous ne connaissez pas le multiplicateur et son expérience dans le domaine vous pouvez avoir quelques surprises dans le comportement futur de votre plantation : L'utilisation d'hormones pour la multiplication peut provoquer des réitérations exagérés à la base de la plante compliquant ainsi la taille. De la même manière, on observe dans certain cas des "calls" (amas de cellules formant des sortes de tumeur) à la base des plants les rendant cassant.

Si on trouve de plus en plus de plants issus d'in vitro (notemment les dernières introductions), les producteurs préfèrent s'orienter vers des plants traditionels qui se comportent plus seinement face aux exigences de la production de fruits.

La taille des myrtilles arbustives

La taille

Il existe plusieurs "politiques" de taille selon l'exploitation de la parcelle.

Les premières années et plus encore l'année de la plantation, il est fortement conseillé de tailler vos plants pour favoriser le développement du système aérien et l'installation du système racinaire. Vous supprimerez en priorité les branches grêles pour ne garder uniquement é à 3 branches de bonne vigueur dont vous réduirez la taille de 2/3.


Après 1 à 2 ans la taille doit permettre de trouver un bon équilibre entre croissance et fructification. Nous vous recomandons de tailler les plants en hiver en supprimant les branches les plus basses et les plus grêles en conservant quelques branches de 2 ans qui porteront les fleurs.

La taille permet d'obtenir des fruits à gros calibre, aux arômes bien développés et riches en sucres. La taille doit être pensée également pour faciliter la récolte de la nouvelle saison et ainsi augmenter la productivité.

Avant de tailler vos arbustes, assurez vous de bien reconnaitre les bourgeons à bois (ceux qui ne feront une pousse) et ceux à fleurs qui porteront les fruits ; Les bougeons à bois sont étroits, petits, et pointus et ceux à fleurs sont plus gros, globuleux, souvent situés en extrémité de rameaux. (Voir les photos)


La taille d'entretien doit permettre de dégager les branches trop denses des anciens rameaux à fleurs (de manière générale ; les branches trop grèles) et veiller à une répartition régulière des branches à fruits sur l'arbuste. On supprimera automatiquement les branches mortes et celles trop basses qui risquent d'obstruer le passage entre les lignes.

Sélectionnez les nouvelles pousses qui vous semblent les plus "prometteuses" pour renouveler la structure de la plante et limiter la hauteur des plants éviter de cueillir les fruits trop haut !


Pour les pieds très âgées vous pouvez opter pour un recepage du plant mais nous conseillons de le faire sur 2 à 3 ans pour éviter d'avoir trop de nouvelles pousses d'un coup et faciliter la structuration de la plante.

Pensez à désinfecter vos outils de taille régulièrement. Il y a pas beaucoup de problèmes sanitaire mais il y a toujours des risques !
Lionel EHRHART
(La reproduction même partielle des textes, images et photographies est interdite sans autorisation expresse de l’auteur. Voir les Mentions Légales)

Planning de culture

Année n : automne

Plantation

Plantation des jeunes plants avec un amendement de tourbe à raison de 30L / plant. Paillage de la ligne

Printemps

Amendement et taille

Epandage d'un amendement organique sur la ligne et taille des jeunes plants pour favoriser le développement aérien et racinaire du plant (tailler de moitié).

Aout

Amendement

Epandage d'un amendement organique avant la pousse d'automne.

Année n+1 : Printemps

Amendement et taille

Epandage d'un amendement organique sur la ligne et taille des jeunes plants pour favoriser le développement aérien et racinaire du plant. (en l'absence de taille veillez bien à la gestion des amendements / fertilisation)

Aout

Amendement

Epandage d'un amendement organique avant la pousse d'automne.

Année n+2 Hiver

Taille de formation

Supprimer les branches grèles à la base du plant.

Printemps

Amendement

Epandage d'un amendement organique sur la ligne.

Eté

Récolte

1ère récolte.

Lionel EHRHART
(La reproduction même partielle des textes, images et photographies est interdite sans autorisation expresse de l’auteur. Voir les Mentions Légales)

Photos

Grappe de myrtille
Grappe de myrtille
plant de myrtille adulte
Plant adulte de myrtille
Parcelle de myrtille au Quebec
Parcelle de myrtille au Quebec
parcelle de myrtille dans les Vosges
Parcelle de myrtille de 3 ans avec filet de protection dans les Vosges
plant de myrtille de 3 ans
Plant de 3 ans de Collins (à partir d'un pot de 1L)
Bourgeons à fleurs et à bois de myrtilles
Bourgeons à fleurs (droite) et à bois (gauche) de myrtilles.
Myrtiller avant taille
Plant de myrtille de 4 ans avant la taille au mois de mars.
Myrtiller après taille
Le même plant de myrtille de 4 ans après la taille.
Myrtille en culture hors-sol
Culture hors-sol de myrtille en pot

Maladies et parasites des Myrtillers

cheimatobie sur myrtille
Vue de la larve dans la corolle florale d'un myrtiller
dégâts de cheimatobies sur myrtille
Vue de la larve et du trou dans la corolle

Cheimatobie

Operophtora brumata

La Cheimatobie ou Phalène hiémale est un lépidoptère qui s'attaque, à l'état de larve, aux organes floraux des myrtillers, cassissiers, groseillers, cerisiers ou encore pommiers. Les pullulations sont favorisées quand l'été est pluvieux, l'automne doux et humide. Vous verrez toujours plus facilement les larves lorque le temps est humide.

La fécondité moyenne d'une femelle est de 120 oeufs et la larve se développe en 40 jours en passant par 5 stades. Elle s'attaquent aux bourgeons, puis au stade suivant aux fleurs et feuilles

A la fin du printemps, les larves se laissent tomber au sol pour s'y enfoncer (5-10 cm) et se nymphoser. Le papillon sortira au début de l'automne et grimpera sur les branches pour se féconder et pondre ses oeufs groupés par 3-4.

Prévention

Eviter de planter les plants trop serrés, tailler préventivement les plants trop dense.

Remède(s)

Pulvérisation de BT : Bacillus thuringiensis.

Botritis sur myrtille
Attaque de Botritis sur les fleurs de myrtille

Pourriture grise

Botritis cinerea

Le Botritis est une maladie cryptogamique qui peut s'attaquer à beaucoup d'organes végétatif et aux fruits. On le rencontre plus naturellement lorsque les conditions culturales et météréologiques favorisent une atmosphère humide. Sur myrtille, on rencontre le plus souvent la pourriture grise sur les fleurs et les fruits trop mûrs.

Prévention

Eviter de planter les plants trop serrés, tailler préventivement les plants trop dense.

Remède(s)

Cuivre en pulvérisation

Cochenille sur myrtille
Attaque de cochenille sur myrtille

Cochenille

Lecanium corni, Pulvinaria vitis

Insecte piqueur suceur. Le mâle adulte est un insecte ailé ne possédant qu'une paire d'ailes antérieures. La femelle est aptère (sans ailes) et ressemble à une larve en forme d'écaille.

Prévention

Eliminer par une taille sévère les branches attaquées.

Remède(s)

Le traitement est autorisé au stade repos ou au débourrement avec une pulvérisation à haut volume d'huiles pour garantir un bon recouvrement du produit sur les rameaux.

Anthracnose
Premiers symptômes d'Anthracnose
Anthracnose
Anthracnose post récolte

Anthracnose

Colletotrichum gloeosporioides, C. acutatum

Les symptômes de l'Anthracnose sur les plants de myrtilles sont assez variables. C'est un champignon que l'on observe facilement post récolte. Il peut causer d'importantes pertes de rendement surtout par temps de forte chaleur et d'humidité.

Les symptômes de cette maladie sur les plants peuvent se traduire par des jeunes pousses qui fletrissent, des fleurs noires et des tâches sur les feuilles.

Les fruits touchés par l'Anthracnose ramollissent et se flétrissent. Après récolte, ces mêmes fruits développent des spores orange rouille qui peuvent facilement et rapidement se propager aux fruits sains.

Ce pathogène hiverne sur les tiges, feuilles et bourgeons à fleurs. Il sera certainement présent sur vos outils de taille. Au printemps, le champignon produit des spores qui seront facilement disséminés par les éclaboussures de la pluie.

Prévention

Eviter les variétés sensibles à cette maladie : 'Bluecrop', 'Blueray', 'Bluetta', 'Earliblue', 'Herbert', and 'Spartan'. Privilégiez les variétés les plus résistantes comme 'Collins' ou 'Elliot'.

Taillez les plants pour aérer la plantation et éviter une trop forte hygrométrie ambiante. (Raisonner l'arrosage)

Evacuez les tailles avant le printemps.

Désinfectez le matériel.

Remède(s)

Pas de traitement homologué en France.

Anthracnose
Symptômes sur les jeunes pousses.
Anthracnose
Gros plan sur l'apex : la larve de la cécidomie visible.

Cécidomie

Dasineura oxycoccana

Les jeunes feuilles se recroquevillent et présentent des boursouflurent. Très rapidement, les feuilles et le bourgeon terminale sèche. Les parties nécrosées sont souvent attaquées par du Botritis.

Les larves blanches, translucides, sont très petites et peu visibles à l'oeil. Une loupe binoculaire est bien souvent nécessaire pour les apercevoir. Adulte elles peuvent prendre une teinte plus orange.

La cécidomie hiverne sous forme de chrysalide à la surface du sol. En mai juin, les adultes sortent et pondent sur les bourgeons terminaux. Les larves issues des oeufs deviennent adultes en 2 à 3 semaines. Ce cycle relativement rapide permet souvent plusieurs générations et le chevauchement de ces dernières.

Prévention

Vérifiez dès le mois d'avril mai la présence de jeunes feuilles sèches sur les bourgeons terminaux. Vous pouvez également collecter des rameaux terminaux et les placer dans un sac plastique avec un mouchoir humide. Au bout de 2 à 3 jours vous pourrez observer les larves et au bout de 2 à 3 semaines les moucherons.

Taillez les plants pour aérer la plantation et éviter une trop forte hygrométrie ambiante.

Evacuez les tailles avant le printemps.

Remède(s)

Il est rare de devoir faire des traitements sur les cultures bien installées mais il est souhaitable de tenir à jour un registre sur l'état sanitaire de vos plantations pour observer des variations de rendement.

Pour traiter, un traitement à partir de Spinosad (MA) semble être efficace.

Drosophilla suzukii
Comparaison des deux sexes de Drosophilla suzukii
Drosophilla suzukii cycle
Cycle de vie de Drosophilla suzukii
Drosophilla suzukii sur myrtille
Drosophilla suzukii sur myrtille

Drosophile

Drosophila suzukii

Mouches jaune orange à jaune brunâtre avec

Drosophile suzukii est une mouche jaune orange avec des bandes noires sur l'abdomen et les yeux rouges vifs chez les spécimens vivants. Les mâles ont une tache sombre à l'extrémité de chaque aile.

Cette mouche s'attaque aux fruits à maturité voir pourris généralement entre le mois d'avril et octobre. Les fruits attaqués révèlent à la surface de minuscules cicatrices et les oeufs. Le cycle de vie de cette drosophile dépend de la température ; de 1 semaine à près de 9 semaines. Elle préfère généralement les températures comprises entre 20 et 30 °C.

Les femelles pondent entre 1 à 3 oeufs par fruits (7 à 16 oeufs par jours et plus de 300 oeufs dans leur vie). Les pupes se forment aussi bien à l'interieur comme à l'exterieur du fruit

Contrairement à la majorité des Drosophila pour lesquelles les larves se développent dans des fruits déjà abimés, les larves de Drosophila suzukii peuvent se nourrir de fruits sains en train de murir et encore attachés à la plante.

Mesures prophylactiques

Pour la prévention des attaques, il est recommandé d’utiliser des filets à mailles fines (0.8mm), de faire des piégeages de masse, une récolte précoce et complète, et de détruire les fruits attaqués.

Le piègage

Placez des pièges pour vérifier la présence de la drosophile : Les pièges sont généralement des coupes en plastiques jaune (type Mc Phail) contenant un volume de vinaigre de cidre, 1 volume d'eau, une cuillère à café de mélasse et 1 cuillère de savon liquide.

Posez les pièges 1 mois avant la maturation des fruits en zone ombragée et au niveau des fruits.

Relevez les pièges 1 à 2 fois par semaine pour comptabiliser les mâles et éviter que les pièges se salissent.


Ne pas laisser les fruits en sur-maturité sur les plants et détruire autant que possible les fruits tombés au sol (endainage, travail du sol si possible..).

Remède(s)

Spinosad Matière active obtenue par fermentation.

Veille documentaire

Techniques

Nouvelle méthode pour l'évaluation des arômes des myrtilles

Technologies

Myrtille ; les anthocyanes remplacent le silicium